Coopération : la BAD et l’Union Européenne octroient à la Guinée 406 millions d’euros pour l’interconnexion Guinée-Mali

0
61028

Exif_JPEG_420

La Banque Africaine de Développement et l’Union européenne ont procédé  à la   signature  des accords de conventions et financement des projets Coyah-Farmoreah et d’interconnexion Guinée-Mali d’un montant de 406 millions d’euros. La cérémonie s’est déroulée  ce mardi le 18 septembre 2018,   dans un hôtel de la place.

A l’entame, le représentant de l’Union Européenne, a précisé que la contribution de l’union européenne est « de  6 million d’euros pour la réhabilitation de la route Coyah-   Farmoriah, et 25, 1 millions d’euros pour la partie d’interconnexion entre la Guinée et le Mali qui  rentre dans le financement de l’Union Européenne. » a dit le représentant de l’union européenne

Il a ensuite rassuré que l’union européenne est prête à soutenir la Guinée dans plusieurs domaines notamment  « dans la commercialisation, dans le secteur  agricole et tant d’autres projets. La route qui sera construite, fera une bonne chose pour la Guinée, Là ou la route passe, c’est là-bas que le développement passe»

Pour  sa part,  Madame la Directrice général de la BAD, « la signature d’aujourd’hui revêt sur deux enseignements principaux.

  1. La nécessité de mutualiser nos différents moyens et ressources pour financer  des ressources structurantes, et aussi la nécessité de travailler avec tous les partenaires en faveur de la Guinée.

Le coût total de ces projets est de 406 millions d’euros,  avec une contribution totale en  délégation directe,  pour  56, 7 millions d’euros.

Le secteur  de transport, est un secteur très important auquel la Guinée à besoin de financement. L’objectif de cette route  est  de contribuer à une meilleure intégration de sous-régionale  et surtout à remplir les maillots manquant  de la fameuse autoroute de Dakar-Lagos »     a-t-elle dit

Cheik Taliby Sylla  Ministre de l’énergie, et de l’Hydraulique  « Le projet d’interconnexion Guinée-Mali, reste  aujourd’hui un projet multi bailleurs. Donc  il y a plusieurs lots qui seront  financés  par  les différents bailleurs dont  la Banque Africaine de développement aussi L’UN,  qui reste le chef de fil pour le financement de cette ligne d’interconnexion.

L’interconnexion Guinée-Mali va connaitre d’abord la ville de N’Nzérékoré, Beyla, Kérouané, Kankan aussi  Fomi-Siguiri- et Sanankoroba à  banankoro » a fait savoir le Ministre

Et d’ajouter  « si vous regardez la distance de cette interconnexion est un peu plus profitable à la République de Guinée et aux autres pays. L’idée est venue  de l’électrification  transfrontalière dans les meilleures discussions  entre   le Président de la Guinée et celle de la Cote d’Ivoire. La ligne CLG va venir  jusqu’à N’Nzérékoré, à partir de ce point là, l’interconnexion se fera, cette ligne  sera rentabilisée  de nouveau.  Nous avons initié aussi la ligne Lissan-Foumi, à  partir de Lissan, l’énergie de complexe Kaleta et Souapeti, feront une ligne d’interconnexion  qui va rentabiliser la ligne Guinée-Mali. »

la Guinée dit-il,  va beaucoup bénéficier de cette signature « La signature de cet accord va permettre  à la Guinée d’avoir  des infrastructures  à 121 localités. 30 kw seront  construits  à coté de 200 kw pour permettre d’électrifier  tous ces villages. Aussi, il aura la construction des écoles, des hôpitaux et tant d’autres,  tout se fera par les entreprises guinéennes. »

Kerfalla Toure 626 41 92 88



http://guineeprogres.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here