‘’L’ancienne et la nouvelle CENI, c’est bonnet blanc, blanc bonnet’’, estime un député

0
16

La nouvelle loi sur la CENI a été adoptée ce jeudi 5 juillet à l’assemblée nationale. Contrairement à l’ancienne CENI qui était composé de 25 membres, la nouvelle institution électorale ne sera constituée que de 17 membres. Le député Holomo Kony Kourouma, qui a voté contre, fustige ce texte de loi.  

Il estime que cette nouvelle loi n’arrange que trois formations politiques. ‘’C’est l’exclusion de beaucoup de partis politiques. A l’état actuel, il n’y a que le RPG, l’UFDG, l’UFR qui peuvent envoyer des commissaires à la CENI. Aucun autre parti ne pourra envoyer des commissaires. Donc, une fois de plus, c’est une CENI politique’’, assure le parlementaire.

A ses yeux, le seul changement qui va s’opérer à la CENI, c’est le départ de l’actuelle équipe et l’arrivée de nouvelle tête. ‘’L’ancienne et la nouvelle CENI, c’est bonnet blanc et blanc bonnet. On se demande pourquoi on a fait tant d’efforts, tant de manifestations, des gens sont morts pour qu’on arrive au même résultat’’, s’inquiète l’honorable Kourouma.

Il prédit l’échec de la nouvelle institution électorale. ‘’Vous ne pouvez pas mettre un arbitre qui est partisan et espérer que des élections soient crédibles, ce n’est pas possible. On va aboutir au même résultat qu’on a toujours eu. On ne peut pas faire les mêmes choses et espérer des résultats différents’’, laisse-t-il entendre.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here